alexa certify
0

Actualités du marché et graphiques du mardi 10 septembre 2019

Bonjour les traders ! Vous trouverez ci-dessous les dernières mises à jour des graphiques forex pour les séances de mardi. Tirez les leçons des analyses et appliquez les positions recommandées lors de votre prochaine négociation. Bonne journée et bonne chance !

GBP/USD

La paire va continuer à grimper au cours des prochains jours après avoir rompu un canal à tendance baissière assez rude et une ligne de résistance majeure. Les États-Unis ont exprimé le plus grand intérêt à signer un accord commercial bilatéral avec le Royaume-Uni une fois qu’il se sera retiré de l’Union européenne. Au cours de la première semaine de septembre, le vice-président américain Mike Pence s’est rendu en Europe pour tenter de gagner plus d’influence. Au cours de sa visite, il a pointé du doigt l’Allemagne pour ne pas avoir satisfait aux dépenses de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) et humilié la République d’Irlande après son commentaire favorable au retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. L’Irlande est divisée entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande et constitue un blocus majeur dans les négociations sur le Brexit, connu sous le nom de soutien irlandais. Les États-Unis tentent d’influencer l’Europe après l’affaiblissement de l’économie allemande et la démission de la chancelière allemande Angela Merkel.

FinanceBrokerage - Actualités de marché : Graphique GBP/USDEUR/CAD

La paire devrait tester à nouveau une ligne de résistance principale, ce qui fera augmenter la paire davantage au cours des prochains jours. Le programme de l’Union européenne visant à mettre fin à l’importation de certains fruits et plantes frais en provenance du Canada à partir du mois prochain pourrait coûter près de 6 millions de dollars à l’industrie fruitière du pays. Cette décision a été prise après que le Canada a ignoré l’accord commercial supposé être conclu entre les deux économies après la publication par le Royaume-Uni de droits de douane temporaires qui ouvriront 87 % de ses exportations. Le Canada souhaite bénéficier des droits de douane plus faibles du RU lorsque le parlement européen aura approuvé les accords commerciaux bilatéraux entre eux. L’UE va non seulement faire pression sur le Canada mais sur les autres états membres. D’autre part, les droits de douane beaucoup plus bas du Royaume-Uni vers le Canada pourraient également ouvrir la voie à la proposition d’intégration du CANZUK (Canada-Australie-Nouvelle-Zélande-Royaume-Uni).

FinanceBrokerage - Actualités de marché : Graphique EUR/CAD

NZD/CHF

La paire ne va pas se renforcer, et baisser vers une ligne de support clé. Le dollar néo-zélandais va continuer à se traîner en raison du programme de la Royal Bank of New Zealand (RBNZ) concernant une nouvelle réduction de son taux directeur, qui se situe déjà à son plus bas historique de 1 %. Le gouverneur de la RBNZ, Adrian Orr, a commenté l’utilisation, par la banque centrale, d’une méthode non conventionnelle de taux d’intérêt, ce qui a davantage accru les craintes des investisseurs en dollars néo-zélandais quant à la baisse continue de la monnaie. Par ailleurs, l’économie suisse tient bon devant la persistance des incertitudes économiques et politiques suscitées par la guerre commerciale opposant les deux plus grandes économies du monde, les États-Unis et la Chine. La Suisse a également diversifié ses investissements effectués principalement en Europe, pour se tourner vers les Etats-Unis et la Chine.  Pendant la visite du président chinois, Xi JInping en Europe, la Suisse est le premier pays à avoir signer un accord bilatéral commercial avec la Chine.

FinanceBrokerage - Actualités de marché : Graphique NZD/CHF

NZD/JPY

La paire n’a pas pu rompre une ligne de résistance principale, et elle a baissé vers son plus bas niveau précédent. Le 10 avril, le ministre des Finances néo-zélandais, Grant Robertson, a déclaré à la Banque mondiale que le succès d’un pays ne devrait pas se mesurer au produit intérieur brut (PIB) mais au bien être de sa population. Le ministre des Finances affirme que le seul moyen de garantir la croissance économique à long terme d’un pays consiste à investir dans les services de base et les produits de première nécessité. Malgré sa bonne intention, les pays pourraient toutefois commencer à penser que la Nouvelle-Zélande ne donnera pas la priorité aux données économiques publiées, surtout que le pays fait face à un ralentissement de la croissance dans le contexte de la guerre commerciale grandissante entre les États-Unis et la Chine. En août, la Royal Bank of New Zealand (RBNZ) a réduit ses taux d’intérêt en réponse à la guerre commerciale entre les USA et la Chine.

FinanceBrokerage - Actualités de marché : Graphique NZD/JPY

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

Sending

Financebrokerage