alexa certify
0

Actualités du marché et graphiques du 24 septembre 2019

Bonjour les traders ! Vous trouverez ci-dessous les dernières mises à jour des graphiques forex pour les séances de mardi. Tirez les leçons des analyses et appliquez les positions recommandées lors de votre prochaine négociation. Bonne journée et bonne chance !

AUD/USD

La paire va continuer à baisser au cours des prochains jours vers une ligne de support de modèle « Falling Wedge ». La semaine dernière, le président américain, Donald Trump, a chaleureusement accueilli le Premier ministre australien, Scott Morrison, à la Maison Blanche. Les États-Unis organisent actuellement l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Étant le seul membre de la Five Eyes Intelligence Alliance à interdire le géant chinois des télécommunications Huawei, l’Australie trouve faveur auprès du président Trump. Cependant, ce partenariat entre les deux pays met en évidence la dépendance militaire de l’Australie vis-à-vis des États-Unis. Dans le même esprit, le Premier ministre Morrison se joint aux USA pour demander à la Chine de renoncer à son statut « d’économie en voie de développement ». Bien que la Chine soit la deuxième plus grande économie du monde, elle conserve toujours le statut d’économie en voie de développement octroyé par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) simplement pour bénéficier d’un traitement spécial dans ses échanges commerciaux avec d’autres pays.

FinanceBrokerage - Actualités de marché : Graphique AUD/USDAUD/CAD

La paire n’a pas réussi à rompre une ligne de résistance clé après avoir rompu une ligne de résistance abrupte de modèle « « Falling Wedge ». L’Australie se joint à la coalition des pays de puissance moyenne qui demandent instamment aux deux plus grandes économies du monde, les USA et la Chine, de mettre fin à la guerre commerciale. L’Australie est l’un des pays touchés par l’escalade de la guerre commerciale qui a conduit la Reserve Bank of Australia (RBA) à réduire ses taux d’intérêt de référence à 1 %. Le pays a également connu une récession technique cette année pour la première fois en 27 ans. En outre, le pays a également éprouvé des difficultés à élaborer un accord de libre-échange avec l’Union européenne et le Royaume-Uni après le Brexit. De son côté, le Canada a pu réduire son exposition au dollar américain en renforçant ses échanges commerciaux en vertu du pacte commercial transpacifique, le CPTPP (l’Accord global et progressif pour un partenariat transpacifique).

FinanceBrokerage - Actualités de marché : Graphique AUD/CAD

AUD/CHF

La paire devrait tester à nouveau ses bas précédents après n’avoir pas réussi à rompre une ligne de résistance majeure. La Suisse se bat alors que l’Australie essaie juste de s’en sortir. Et cela au milieu de la tension politique et économique autour du Brexit. Le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne avait obligé leurs alliés à choisir entre les deux économies. La Suisse a signé l’accord commercial post-Brexit conclu avec le Royaume-Uni, tout en rejetant l’accord-cadre avec l’Union européenne, qui intégrera tous les accords commerciaux bilatéraux existants entre les deux parties. L’Australie, pour sa part, a été contrainte d’abandonner certaines dénominations d’exportation après le refus de l’UE d’utiliser des dénominations en concurrence directe avec ses produits nationaux. L’Union européenne a pris cette décision après la signature par l’Australie d’un accord commercial post-Brexit avec le Royaume-Uni.

FinanceBrokerage - Actualités de marché : Graphique AUD/CHF

GBP/JPY

La paire a rompu une ligne de résistance principale, elle a augmenté davantage vers la ligne de résistance la plus proche. Le Japon joue ses cartes pour faire pression sur le Royaume-Uni pour un Brexit en bonne et due forme après la suspension du Parlement britannique. Les grandes entreprises japonaises considèrent Londres comme l’un de leurs sièges sociaux. Un Brexit « sans accord » devrait affecter ces entreprises, la Grande-Bretagne n’ayant plus besoin de respecter les règles et réglementations en vigueur dans les États membres de l’UE. L’homme le plus riche du Japon avait même averti qu’un Brexit « sans accord » ferait du Royaume-Uni l’homme malade de l’Europe. Dans le même esprit, le gouvernement japonais a encouragé le public à instaurer des négociations entre le Japon et le Royaume-Uni après le Brexit. Pendant le mandat de l’ancien Premier ministre britannique, Theresa May, le pays avait déclaré qu’il ne négocierait jamais avec le Japon concernant un accord commercial post-Brexit à moins que le Royaume-Uni ne quitte officiellement l’UE.

FinanceBrokerage - Actualités de marché : Graphique GBP/JPY

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

User Review
  • Support
    Sending
  • Platform
    Sending
  • Spread
    Sending
  • Trading Instrument
    Sending

Financebrokerage