alexa certify
0

L’accord proposé par Purdue Pharma

Dimanche, Purdue Pharma, une société de fabrication d’OxyContin, a demandé à être mis sous la protection du régime des faillites. L’entreprise avait décider de se restructurer conformément à une proposition visant à régler les litiges.

En outre, des milliers de villes et presque tous les états ont poursuivi l’entreprise et la Famille Sackler. Selon l’action en justice, l’entreprise pharmaceutique et la famille ont commercialisé de manière agressive des analgésiques sur ordonnance. En même temps, ils ont induit en erreur les médecins et les patients sur les risques de dépendance et de surdose. Toutefois, Purdue et les Sacklers ont refusé d’admettre ces allégations.

Le Massachusetts, New York, le Connecticut et d’autres états veulent s’assurer que la famille Sackler augmente la garantie qu’elle mettra dans l’accord. En outre, ils doutent des calculs de Purdue qui évalue l’accord global à plus de 10 milliards de dollars.

D’autre part, les Sacklers cèderait leur contrôle sur Purdue dans l’accord proposé. Ils sont disposés à donner 3 milliards de dollars en espèces plus 1,5 milliard de dollars ou plus après la vente éventuelle de son autre société, Mundipharma. Les Sacklers refusent toute modification à leur proposition.

Le président de Purdue, Steve Miller a indiqué, « c’est la croisée des chemins. Nous ne pouvons aller que dans deux directions. »

Plans de Purdue

Selon M. Miller, Purdue prévoit de faire valoir auprès des États adverses que le fait de lutter contre le règlement proposé entraînera vraisemblablement des litiges prolongés, une augmentation des frais de justice et une perte de valeur qui pourrait être transmise aux communautés américaines victimes d’abus d’opioïdes. Ensuite, il a expliqué que la procédures de faillite est le meilleur plan pour finaliser et mettre en œuvre une résolution globale de ce litige.

En outre, la famille Sackler qui contrôle Purdue espère que ceux opposés à l’accord actuel changeront tôt ou tard d’avis.

La famille a déclaré, « Nous espérons que le processus de réorganisation de la faillite en cours mettra fin à notre propriété de Purdue,  et garantira que ses actifs sont au service de l’intérêt public. »

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

User Review
  • Support
    Sending
  • Platform
    Sending
  • Spread
    Sending
  • Trading Instrument
    Sending