alexa certify
0

Chute du cours du pétrole, le Brent sous les 65 USD

Avec la fin des tensions entre l’Iran et les États-Unis, le cours du pétrole chute à nouveau. Une chute magistrale qui ne fait que confirmer un cours résolument à la baisse et non à la hausse comme c’était pourtant prévu.

Le cours du Brent chute encore

C’est décidément un mauvais lundi pour le Brent. Un lundi qui voit pour la première fois depuis l’année dernière, le Brent passer sous la barre des 65 USD. Avec un cours à 64,95 USD du baril, le Brent démontre là une chute du cours du pétrole conséquente. Mais faut-il s’alarmer ?

Si beaucoup diront que non, d’autres en revanche ne craignent que la chute se poursuive. Avec un marché annoncé excédentaire pour les différents instituts, et une production soutenue de la Russie et de l’Arabie Saoudite qui ne suivent pas les directives de l’OPEP, le cours du pétrole pourrait donc encore observer une chute.

Si les tensions internationales entre l’Iran et les États-Unis avaient fait illusion quelques jours, beaucoup s’aperçoivent ici qu’il n’en est en fait rien. Le cours chute encore et encore et ne semble pas en mesure de remonter.

Ainsi à 5 jours la baisse est de 5,30% pour le brent. À un mois le Brent ne gagne plus que 0,06%. Si l’est encore trop tôt pour confirmer une chute du cours du pétrole dans la durée, la tendance haussière pourrait d’ores et déjà être hypothéquée.

Pétrole WTI prix baril WTI Iran chuteChute du cours du pétrole : et le WTI ?

S’il y a quelques jours le WTI était passé sous la barre des 60 USD, il est aujourd’hui sous la barre des 59 USD avec un cours à 58,97 USD. Une chute plus nette que celle du brent (-0,57%) qui confirme là un cours résolument à la baisse.

Ainsi toujours dans cette lignée de la crise Iran États-Unis qui a fait illusion, le WTI perd 6,72% à 5 jours. Mais qu’en serait-il s’il n’y avait pas eu la crise Iran États-Unis ? Une question dont personne ne connaît la réponse, mais qui matérialise là une circonstance favorable pour le cours du brut qui a pu, le temps d’une semaine, être confirmé à la hausse.

À l’inverse du Brent, le brut texan perd même à un mois (-1,62%), de quoi endiguer sérieusement une tendance que beaucoup pensaient haussière. C’est un fait, le pétrole baisse, et peut-être pour mal de temps encore, si aucune circonstance favorable ne vient à son secours dans les jours qui arrivent.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

User Review
  • Support
    Sending
  • Platform
    Sending
  • Spread
    Sending
  • Trading Instrument
    Sending

Financebrokerage