alexa certify
0

Marchés forex : La réduction des taux de la RBA se profile à l’horizon

Le dollar australien a rebondi de ses planchers aujourd’hui sur les marchés du forex, bien que la Reserve Bank of Australia a fait allusion à la possibilité de taux négatifs.

De la même manière, le dollar néo-zélandais a repris du poil de la bête alors que le yuan chinois a été plus ferme que prévu et a renforcé l’appétit du risque.

Les deux devises servent généralement de remplaçant aux traders pour se couvrir contre les risques des marchés émergents. L’Australie et la Nouvelle-Zélande partagent également la Chine en tant que premier partenaire commercial.

Le dollar australien s’est échangé à 0,67955 $ après que la Banque populaire de Chine a fixé le point médian quotidien du yuan.

Les marchés s’attendaient à une tarification moins forte, mais elle s’est établie à 7,0211 yuans pour 1 dollar. Cela a dissipé les craintes que la Chine passe à la vitesse supérieure contre les États-Unis, déclenchant une guerre des devises.

Le programme de la RBA et les marchés du forex

Le gouverneur de la RBA, Philip Lowe, a récemment fait allusion aux « méthodes non conventionnelles » que la banque pourrait utiliser pour soutenir l’économie australienne.

Au sommet de ces méthodes se trouve la perspective de taux d’intérêt négatifs. Avec des taux d’intérêt négatifs, la banque cherche à affaiblir le dollar australien par rapport à ses pairs.

Cela pourrait théoriquement stimuler les dépenses et peser sur l’économie. De plus, les exportations bénéficieront d’une monnaie plus faible.

Bien que Lowe n’ait donné aucune garantie, un tel programme n’est plus nouveau dans le cas des banques centrales. Pour stimuler leur propre économie, la Suisse, le Japon et l’Europe ont déjà adopté des taux extrêmement bas. Le Japon, par exemple, a un taux d’intérêt inférieur à zéro.

Ailleurs sur les marchés du forex, le yen gagne du terrain, atteignant des niveaux stellaires alors que les fonds de couverture thésaurisent la devise.

Les inquiétudes suscitées par la guerre commerciale qui sévit actuellement entre les États-Unis et la Chine demeurent une préoccupation majeure, les économistes pensant que cela pourrait éventuellement conduire à une récession.

Face au dollar américain, le yen a atteint 105,32 dollars, son plus haut niveau depuis mars 2018. Le yen a également augmenté face à l’euro et la livre sterling.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

User Review
  • Support
    Sending
  • Platform
    Sending
  • Spread
    Sending
  • Trading Instrument
    Sending

Financebrokerage