alexa certify
0

Taux de change USD et attaques sur le pétrole

Les attaques sans précédent du groupe Houthi sur les raffineries de pétrole d’Arabie Saoudite ont entraîné la chute du dollar lundi matin. Et ce alors que les devises des autres pays exportateurs de pétrole se sont redressées et que les tensions se sont intensifiées au Moyen-Orient après les attentats.

Les USA accusent l’Iran

Les deux attaques ont entrainé la hausse des prix mondiaux du pétrole de 15 % au lendemain des attaques. En outre, les experts estiment que ces attaques ont détruit près de 5 % des réserves mondiales de pétrole.

Bien que le groupe Houthi, aligné avec l’Iran, ait revendiqué les attaques sur l’usine de pétrole Abqaiq, les États-Unis accusent l’Iran plutôt que les rebelles. Les experts du marché pensent que ces attaques ont totalement détruit l’appétit du risque qui avait ressurgi sur les marchés la semaine dernière. De plus, le président américain, Donald Trump, a tweeté et déclaré que les USA « ont tous les atouts dans leurs mains ». Cela n’a fait que renforcer le climat de panique chez les investisseurs.

Pendant la séance de négociation asiatique lundi, le taux de change de l’USD a été touché. Au cours de la matinée, le dollar canadien a augmenté de 0,5 % pour se négocier à 1,3224 pour un dollar. La couronne norvégienne s’est encore mieux comportée, elle a augmenté de 0,6 % pour se négocier à 8,9363 face au dollar.  Il est important de noter que ces deux devises bougent souvent ensemble avec les prix du pétrole, car ce sont deux exportateurs importants de la matière première.

Encore plus de mauvaises nouvelles pour le dollar

Le taux de change de l’USD a continué sa chute lundi matin. Face à un panier de devises, il a baissé de 0,2 % pour se négocier à 98,053. Le yen japonais, sur lequel certains investisseurs ont choisi de négocier, a augmenté de 0,3 % face au dollar pour se négocier à 107,60 pour un dollar. D’autre part, le franc suisse a bougé de la même façon à 0,2 % pour se négocier à 0,9871 face du dollar. L’or a également fait un bond important de 1 % lundi matin.

Tandis que le dollar continue sa journée chaotique en raison des attaques pétrolières, les marchés des devises restent optimistes pour cette semaine. Le Japon et les USA organisent leur réunion des banques centrales cette semaine. En outre, certaines données économiques cruciales en provenance de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie auront un impact sur les taux.

La semaine dernière, Pékin et Washington se sont offerts des rameaux d’olivier. Ce qui a été un facteur déterminant dans l’optimisme grandissant qui a régné sur les marchés la semaine dernière. Malgré cela, toutefois, il ne s’est rien passé.

La certitude en construction

Aux Etats-Unis, les experts sont maintenant confiants que la Réserve fédérale mettra en place des réductions de taux. Le seul sujet de discorde pour le moment est la réduction qu’elle mettra effectivement en place. Reuter’s a également interrogé plusieurs économistes la semaine dernière et leur réponse était plutôt optimiste. Un tiers des personnes interrogées s’attendent à ce que la Banque du Japon mette également en place des réductions de taux cette semaine. Les marchés japonais restent toutefois fermés lundi en raison d’un jour férié.

Le Premier ministre chinois a souligné lundi que le protectionnisme pesait. Il a déclaré que cela rend difficile le maintien de la croissance économique au-dessus de 6 %. Cela vient du fait que le yuan chinois est resté stable dans les échanges offshore lundi matin. De plus, les experts attendent avec impatience les chiffres des ventes au détail et de la production industrielle lundi. Ceux-ci, espèrent-ils, permettront de mieux comprendre la santé de l’économie chinoise.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

User Review
  • Support
    Sending
  • Platform
    Sending
  • Spread
    Sending
  • Trading Instrument
    Sending

Financebrokerage