0

Les paiements de la dette de l’Argentine dus en 2019

Les crises financières de l’Argentine ont une longue histoire.  En 2016, le pays a laissé derrière lui sa première dette souveraine en défaut de paiement sous le président Mauricio Macri. Et aucun argentin ne pourra oublier la saga des 15 années de défaut de paiement et les profondes récessions après le plus important défaut de paiement en 2001.

À l’heure actuelle, son gouvernement et ses filiales ont des dettes de près de 25,9 milliards de dollars. La valeur nominale de ces dettes est exprimée en dollars et en euros, et leurs échéances est 2019. En outre, le principal des obligations, les emprunts et les paiements d’intérêts libellés en pesos s’élèvent à 28,6 milliards de dollars.

De leur côté, les investisseurs s’inquiètent du pire scénario possible. Alberto Fernandez était chef de cabinet de l’ancien président Nestor Kirchner et est maintenant l’adversaire populiste de Macri. L’ancien président et son choix à la vice-présidence, Cristina Kirchner, ont dirigé la république pendant huit ans avant l’arrivée de Macri. Et pendant leur mandat, ils ont marqué l’Argentine par le contrôle des changes, la manipulation des données et des politiques protectionnistes sur le commerce visant à défendre l’industrie nationale. En dehors de cela, une autre interruption causée par les défauts de paiement a fait du pays un paria international pendant des années.

Les actifs de l’Argentine sur le marché

Marcin Lipka, analyste principal, a déclaré: « Ce sera une période extrêmement difficile pour les actifs argentins. » Ensuite, Lipka a également déclaré que le peso pourrait atteindre le niveau de 100 pour 1 dollar dans les 12 prochains mois, et cela à cause du manque de modération du couple Fernandez et des attentes grandissantes concernant un autre différend avec le FMI.

En outre, les perspectives de l’analyste principal sur l’Amérique latine ont été les plus correctes depuis le deuxième trimestre de 2018. Il a déclaré ne pas utiliser le taux de 100 pesos pour 1 dollar comme base de ses analyses. Lipka constate toutefois qu’une volatilité extrême au cours des prochaines semaines est tout à fait possible. Il est fort possible que la devise soit très touchée sur les sorties de capitaux, les problèmes de liquidité et les pressions inflationnistes importantes.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)

You might also like

Leave a Reply

Sending

S’abonner à notre Newletters

Recevez le meilleur de FinanceBrokerage News directement dans votre boîte mail. Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles du marché.