alexa certify
0

Les cours du pétrole mercredi 4 septembre.

Le secteur pétrolier tente de résoudre divers problèmes. Tout d’abord, la guerre commerciale actuelle entre les États-Unis et la Chine, a eu une incidence sur les cours du pétrole et l’industrie pétrolière. Ensuite, les problèmes économiques mondiaux en raison du ralentissement de l’économie.

Les autres problèmes sont les tensions régionales au Moyen Orient ainsi que dans d’autres régions. Tous ces problèmes réunis rendent le forage moins attrayant pour les entreprises. Dans cette situation, toute bonne nouvelle concernant les prix du pétrole est un signe de soulagement, surtout pour les principaux pays producteurs de pétrole.

Les cours du pétrole est en hausse. Mercredi, le cours du Brent brut, ainsi que celui du West Texas Intermediate (WTI), ont augmenté après les problèmes auxquels ces cours ont été confrontés mardi. Le cours du Brent brut a augmenté de 46 cents ou 0,79 %, soit 58,71 $ le baril. Pendant ce temps, le cours du WTI brut a augmenté de 58 cents ou 1,08 %, soit 54,52 $ le baril.

Plusieurs facteurs ont influencé les matières premières. Une nouvelle qui a eu un effet positif est le secteur des services chinois. Les résultats de ce secteur en août sont meilleurs qu’en juin et juillet. Cela signifie que le secteur des services s’est développé plus rapidement, ce qui est une bonne nouvelle pour l’économie chinoise. L’augmentation du nombre de commandes a également affecté le marché du travail.

Il convient de mentionner que la Chine est le deuxième plus gros consommateur de pétrole après les États-Unis. Elle est également le plus gros importateur de pétrole. Ces deux raisons combinées peuvent impacter le secteur pétrolier. La dernière augmentation n’en est qu’un exemple.

Un pétrolier iranien et la Syrie

Le pétrolier iranien, Adrian Darya 1 est toujours sous les projecteurs. Ce navire a été arrêté à Gibraltar. Cet incident a souligné les problèmes entre l’Iran et l’Occident. Le navire a quitté Gibraltar après que les autorités eurent décidé de ne pas accepter la décision des États-Unis. Le pétrolier portait un nom différent avant l’incident mais le propriétaire a changé le nom et le drapeau. En ce moment, le navire navigue sous pavillon iranien.

Le 3 septembre, Adrian Darya 1 était proche des eaux syriennes. Il a éteint son transpondeur. Le département d’État américain a affirmé que le navire allait décharger sa cargaison en Syrie. C’est la principale raison pour laquelle le Département d’État voulait prolonger la détention de ce navire.

C’est une situation intéressante car les autorités iranienne ont nié que le navire se dirigeait vers la Syrie lorsqu’il était arrêté à Gibraltar. Ils ont réitéré leur position et garantit aux autorités de Gibraltar que le navire ne se dirigeait pas vers la Syrie. Toutefois, hier le navire était proche des eaux syriennes.

Cela peut prouver que les autorités iraniennes n’ont pas fourni les informations correctes ni même pire menti sur la destination. Ce n’est pas la fin de cette histoire, car deux pétrolier Suezmax étaient proches de l’Adrian Darya 1. Le troisième navire se dirigeait également dans la même direction. Il est possible que l’Adrian Darya 1 transfèrera le pétrole en le transférant vers les autres navires.

Les cours du pétrole ont augmenté le 4 septembre. Comme mentionné plus haut le secteur pétrolier est en difficulté, et tout changement positif, même infime, reste important pour les entreprises pétrolières.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)

You might also like

Leave a Reply

Sending

S’abonner à notre Newletters

Recevez le meilleur de FinanceBrokerage News directement dans votre boîte mail. Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles du marché.



Financebrokerage