0

Le yuan chinois chute alors que la guerre commerciale s’intensifie

Lundi, la  Chine a intensifié la guerre commerciale avec les États-Unis. Cela a entrainé la dégringolade du yuan en-dessous de la barre des 7 dollars… la première fois depuis plus d’une décennie. Il est clair maintenant que Pékin souhaite prolonger sa guerre commerciale avec les États-Unis.

Ce repli marqué de 1,4 % intervient après que la Banque populaire de Chine a fixé le point médian quotidien de la monnaie à son plus bas niveau, à 6,9225. C’était également un signe que la Chine était disposée à assister à une nouvelle dépréciation du yuan. Cela peut être décrit comme la dernière ligne dans le sable pour les deux nations.

La récente dépréciation du yen intervient quelques jours après que le gouvernement Trump a secoué les marchés financiers en promettant d’imposer des droits de douane de 10 % sur les importations en provenance de la Chine à compter du 1er septembre. Les droits de douane affecteront 300 milliards de dollars de produits chinois. L’effondrement intervient également après un bref cessez-le-feu qui n’a duré qu’un mois.

Le yuan a ouvert la séance à 6,9999 pour un dollar, mais s’était affaibli à 7,0266 pour un dollar à 03 h 51 GMT. La devise était en baisse de 1,2 % ce jour-là, après une baisse de 1,4 % plus tôt. C’était aussi la première fois que le yuan dépassait le niveau de 7 dollars depuis mai 2008.

L’escalade du conflit commercial donne à Pékin moins de raisons de maintenir la stabilité du yuan. La monnaie continuera probablement de s’affaiblir.

La force à court terme du yuan dépendra principalement de l’économie nationale. La croissance économique du troisième trimestre stabiliserait la monnaie, le yuan se situant autour de 7,2 ou 7,3 dollars. C’est ce que dit Zhang Yi, économiste en chef chez Zhonghai Shengrong Capital Management.

Pourquoi le Yuan s’est-il affaibli ?

Selon Julian Evans-Pritchard, économiste principal chez Capital Economics pour la Chine,  la Banque populaire de Chine aurait pu retenir l’affaiblissement du yuan pour faciliter les négociations commerciales avec les États-Unis. Le fait que la PBOC ait abandonné la défense du seuil de 7 dollars montre qu’elle a renoncé à tout espoir de conclure un accord commercial avec les États-Unis.

La Banque centrale chinoise a révélé ses intentions par le biais d’une déclaration lundi dans laquelle elle reliait la faiblesse du yuan à la guerre commerciale en cours. La banque a maintenu qu’elle ne modifierait pas sa politique de change et que les fluctuations sont normales.

La chute ne s’est pas limitée au marché onshore. Le yuan offshore a également chuté à un plus bas historique contre le billet vert à 7,1094, puis a rebondi à 7,0784.

L’escalade des tensions a ravivé les inquiétudes grandissantes quant à la manière dont Pékin va permettre au yuan de s’affaiblir pour réduire la pression exercée sur ses exportateurs. Si la baisse se poursuivait cela pourrait avoir une incidence sur les sorties de capitaux. Malgré la faible croissance économique de l’année dernière due aux guerres commerciales persistantes, la Chine n’a subi aucune fuite de capitaux. Cela est dû au contrôle des capitaux et aux flux croissants en provenance de pays étrangers.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)

You might also like

Leave a Reply

Sending

S’abonner à notre Newletters

Recevez le meilleur de FinanceBrokerage News directement dans votre boîte mail. Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles du marché.