alexa certify
0

Le FMI noircit la croissance économique asiatique.

Le FMI prévoit une phase de croissance lente pour les économies asiatiques. Dans son dernier rapport publié mercredi, le FMI n’est pas aussi optimiste que beaucoup l’aurait souhaité. Il a noircit les économies asiatiques et donné des prévisions plus pessimistes comparé au mois d’avril de cette année. La guerre commerciale et le ralentissement globale de la croissance économique y contribuent.

Récession technique

Hong Kong, qui a récemment fait les gros titres en raison de troubles politiques, est dans le collimateur. Carrie Lam, qui est la Cheffe de l’exécutif indique que la ville est déjà en récession technique. Le FMI prévoit une croissance économique de 0,3 % pour Hong Kong cette année et de 1,5 % en 2020. Comparé aux estimations du mois d’avril, c’est une baisse de 2,4 % et 1,5 % respectivement.

Dans son rapport, le Fonds a déclaré que les bouleversements politiques à Hong Kong pourraient avoir des répercussions sur ses voisins. Déjà, la croissance économique de l’ensemble de l’économie asiatique ne progressera que de 5 % en 2019. En 2020, le FMI prévoit une croissance de 0,1 % et un taux de croissance modéré de 5,1 %. Comparé aux prévisions établies par le FMI en avril, ce taux est inférieur de 0,4 % et de 0,3 %.

Des temps difficiles pour les économies asiatiques

Les projections pour la Corée du Sud semblent assombrir davantage les autres économies asiatiques. Le FMI prévoit une croissance économique de 2 % seulement cette année et de 2,2 % l’année prochaine pour la Corée du Sud. Les deux projections s’écartent de 0,6 % des prévisions du FMI en avril.

Une autre destination touristique majeure et une économie fondamentale en Asie, Singapour, fait face à une situation similaire. Le FMI prévoit que l’économie singapourienne connaîtra une croissance de 0,5 % cette année. Le FMI prévoit toutefois que cette croissance doublera pour atteindre 1 % en 2020. Les deux estimations restent inférieures aux prévisions du FMI d’avril. Le FMI avait établi les prévisions pour Singapour à 2,3 % pour 2019 et à 2,4 % pour 2020.

Dans le rapport, le Fonds indique que le secteur manufacturier est le plus durement touché et contribue à cette croissance lente. Bien que la demande intérieure reste inchangée, d’autres aspects tels que le commerce et l’investissement n’ont pas été reluisants.

La Chine entraîne les autres pays à la traine

La longue guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis pèse également lourdement sur l’économie asiatique. Il peut sembler que la croissance économique projetée de 5,8 % pour l’année prochaine soit favorable pour l’économie, mais elle est plus lente que celle de 2019. Le Fonds estime que l’économie chinoise devrait connaître une croissance d’au moins 6,1 % cette année, malgré tous les autres facteurs.

Bien que ce soit une bonne nouvelle, le commerce en Asie a considérablement ralenti en raison d’une moindre participation des Chinois. En particulier, les exportations ont fortement diminué depuis que la Chine a commencé à imposer des droits de douane sur les marchandises entrant dans le pays. Ceci, ainsi que d’autres facteurs de risque externes tels que la guerre commerciale et les répercussions du Brexit pourraient affecter davantage les économies asiatiques.

Le Fonds a également noté une chose particulièrement intéressante : l’économie chinoise risque de ralentir plus rapidement que prévu. Bien que la réduction de 0,3 % entre 2019 et 2020 semble normale, l’économie chinoise pourrait connaître des ralentissements plus rapides.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

User Review
  • Support
    Sending
  • Platform
    Sending
  • Spread
    Sending
  • Trading Instrument
    Sending

Financebrokerage