alexa certify
0

La livre sterling gagne du terrain sur le marché des changes

La livre sterling a gagné du terrain mercredi grâce à l’espoir grandissant d’un Brexit retardé. Pendant ce temps, le dollar américain s’est affaibli sur le marché des changes en raison de données manufacturières pessimistes. Les États-Unis assistent à la plus forte baisse du secteur manufacturier en trois ans. En raison de cette baisse, les experts parient sur la mise en place de politiques agressives dans les prochains jours par la Réserve fédérale.

Un Brexit sans accord signé peut être évité

Mercredi matin, la livre sterling a enregistré un hausse de 0,3 % pour se négocier à 1,2116 sur le marché des changes. Ce changement positif intervient alors que l’optimisme se fait jour et que la Grande-Bretagne peut éviter un Brexit sans accord signé.

Pendant ce temps, le Premier ministre Boris Johnson est un homme troublé et ce après que les législateurs ont voté pour prendre le contrôle de l’agenda parlementaire de mercredi.

Cette initiative tente de faire adopter une législation qui empêchera un Brexit sans accord signé. Si elle passe, le Premier ministre Johnson serait obligé de demander plus de temps à l’Union européenne. S’il n’y arrive pas, cela signifierait la sortie de la GB sans accord signé.

Mardi, la livre sterling était à son niveau le plus bas en deux ans pour se négocier en-dessous de 1,20. L’incertitude politique entourant la livre continue de s’aggraver, le Premier ministre Johnson suggérant qu’il fera pression pour des élections anticipées. Cela arrive quelques jours après la suspension du Parlement.

Cela ne s’arrêtera jamais

  1. Yukio Ishizuki, stratège principal chez Daiwa Securities, dit qu’il est difficile de prédire quand tout cela s’arrêtera. Il semble encore plus pessimiste quand il dit qu’il n’y a aucune possibilité de compromis entre les deux factions. Selon lui, les inconditionnels du Brexit vont s’en tenir à leur demande de quitter l’UE. En revanche, les opposants restent fermes dans leurs positions.

Alors que ce jeu se poursuit, l’indice du dollar par rapport à un panier de devises a baissé mercredi. L’indice du dollar US s’est négocié légèrement plus bas à 98,84. C’est un pas en arrière après avoir enregistré mardi son plus haut niveau en deux ans.

Les experts attendent une réponse de la Fed

Alors que les États-Unis enregistrent des chiffres les plus bas enregistrés par le secteur manufacturier depuis plus de trois ans, la Réserve fédérale est scrutée de près. Les experts espèrent que la Réserve fédérale mettra en place des politiques plus agressives dans les jours à venir. Cela s’explique par la baisse de l’indice du dollar américain après une bonne performance mardi.

En outre, cela répond à l’affirmation du président Trump selon laquelle la Fed ne suit pas la concurrence, et cela après que les États-Unis ont étiqueté la banque centrale chinoise de « manipulatrice du Yuan ».

Même si la guerre commerciale continue, le président Trump continue d’alimenter la spéculation. C’est après un tweet mardi où il a prévenu qu’il serait « plus dur » avec Pékin. Ce tweet arrive à un moment où les experts cherchent à savoir si les pourparlers prévus en septembre auront bien lieu.

D’autre part, le dollar a augmenté de 0,27 % face au yen à 106,20. L’euro s’est repris de son niveau le plus bas en 28 mois pour se négocier à 1,0981.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)



You might also like

Leave a Reply

Sending

S’abonner à notre Newletters

Recevez le meilleur de FinanceBrokerage News directement dans votre boîte mail. Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles du marché.



Financebrokerage