0

Intelligence Artificielle- le futur du monde du travail

Le temps passe, la technologie se développe et à chaque seconde passée, elle devient plus intelligente et plus indépendante.  L’IA est déjà très performante actuellement. Elle aide en permanence les entreprises à analyser les données. D’une certaine façon, l’Intelligence Artificielle est en train de devenir une partie intégrante du « du milieu professionnel ».  Notre interaction avec les machines intelligentes a déjà commencé dans des endroits tels que les usines de fabrication, les grandes usines, les entrepôts. Certains employés utilisent la réalité augmentée fournie par l’IA comme une session de formation sur leur lieu de travail. De nombreux travailleurs sont sous surveillance automatisée de leurs employeurs.

Cependant, la question se pose de savoir si la technologie de l’IA devrait gérer le droit du travail humain. Honnêtement, nos lois sur le travail sont déjà assez faibles. Ajouter un nouvel article à la Loi sur le travail provoquerait probablement de nouvelles vagues de chaos à l’Assemblée législative.

Sachez que l’Intelligence Artificielle est tout à fait capable d’analyser les performances des travailleurs. Cela peut affecter les personnes embauchées, licenciées, promues et augmentées. Il existe également des spéculations sur la capacité de l’IA à prédire qui est susceptible de quitter son emploi, de prévoir ses actions futures ou même de diagnostiquer des problèmes de santé. D’une certaine manière, cela semble être très efficace et effrayant à la fois. C’est assez impressionnant et effrayant en même temps.

Une autre question se pose, s’il s’agit de savoir si l’Intelligence Artificielle pourrait constituer une atteinte indirecte à la vie privée.

IA dérange ou aide les lois relatives au lieu de travail ?

La réglementation américaine relative au lieu de travail permet aux entreprises et aux travailleurs de déterminer eux-mêmes les conditions de travail. L’absence de réglementation au plus haut niveau signifie que les entreprises peuvent agir, mais elles restent néanmoins soumises aux lois sur la sécurité sur le lieu de travail, à l’engagement de payer les heures supplémentaires, à la prévention des discriminations, etc. Néanmoins, comme tout dans ce monde, tout ce qui est obsolète doit être rafraichit. Les lois vieilles de plusieurs décennies doivent être révisées.

Il est impossible d’ignorer les technologies émergentes telles que la réalité virtuelle, les systèmes de surveillance, l’intelligence artificielle, la robotique, qui ont déjà commencé à modifier les lieux de travail de manière fondamentale. Ainsi, les progrès exigent des modifications significatives de la législation du travail.

En outre, les technologies émergentes permettent des intrusions beaucoup plus importantes dans la vie privée. De nombreux travailleurs utilisent déjà du matériel permettant aux employeurs de surveiller leur activité et leur emplacement. Ils ont des badges qui suivent et surveillent les mouvements et les conversations des travailleurs pendant leurs heures de travail.

Par exemple, les employeurs japonais utilisent la technologie pour surveiller le mouvement des paupières des travailleurs.  Si le système identifie des signes de somnolence. La température sera baissée.

Les possibilités que l’avenir offre sont à la fois époustouflantes et terrifiantes. L’efficacité sur le lieu de travail montera en flèche en raison des capacités analytiques de l’IA. Cependant, la perspective d’une intelligence artificielle capable de saisir d’énormes quantités d’informations personnelles est tout à fait discutable.

L’IA va-t-elle éliminer les problèmes existants ?

Les problèmes inhérents aux lois sur la discrimination dans l’emploi et la protection de la vie privée sont très simplistes. Les limites de ces lois empêchent les victimes de déposer et de gagner des poursuites ou d’obtenir des règlements significatifs. Il est fort probable, que la technologie émergente, tout particulièrement l’Intelligence artificielle aggravera ce problème.

La collecte des données effectuée par une analyse artificielle ne signifie pas que le système sera moins partial qu’il ne l’est, bien au contraire.

Amazon a récemment abandonné son nouveau programme d’embauche d’IA multicouches car il s’appuyait sur des données discriminantes. C’était un projet pilote et Amazon ne l’utilisait pas dans le cadre d’embauches réelles. Toutefois, pendant ces tests, le programme d’IA effectué sur la force de travail à dominante masculine d’Amazon a conclu qu’être un homme signifiait être un bon travailleur.  Par conséquent, le programme continuait de discriminer les femmes. Amazon a pu voir le problème mais qu’en est-il des employés qui n’ont pas les ressources, la connaissance ou le désir d’identifier les programme biaisés d’IA.

En conclusion, il faut dire que sans une mise à jour des règles, les employeurs peuvent devenir encore plus vulnérables qu’ils ne le sont déjà.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)

Obtenez les dernières news sur l'économie, le trading et le Forex sur Finance Brokerage. Consultez notre formation complète sur le trading et la liste des meilleurs courtiers Forex ici. Si vous souhaitez suivre les dernières actualités relatives à ce sujet, suivez Finance Brokerage sur Google News.

You might also like

Leave a Reply

Sending

S’abonner à notre Newletters

Recevez le meilleur de FinanceBrokerage News directement dans votre boîte mail. Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles du marché.