alexa certify
0

Des hackers lancent une cyberattaque contre le Groupe Airbus Aerospace

Une série de cyberattaques de hackers a frappé le géant de la fabrication, Airbus. Elles ont ciblé ses fournisseurs, à la recherche de secrets commerciaux.

En outre, les enquêteurs soupçonnent l’existence d’un lien de phishing chinois.

Au cours des 12 derniers mois, quatre attaques significatives ont eu lieu contre Airbus. Les informations provenaient de deux sources de sécurité qui enquêtaient sur le piratage.

La société est une cible tentante en raison des technologies de pointe qui en ont fait l’un des plus grands fabricants d’avions commerciaux au monde.

En outre, il s’agit d’un fournisseur militaire stratégique.

Les personnes connaissant les attaques ont indiqué une campagne collaborative beaucoup plus étendue menée ces dernières années.

Dans le même temps, en janvier, la société avait admis un incident de sécurité « ayant entraîné un accès non autorisé à des données ».

Les hackers visent le constructeur britannique Rolls-Royce et le cabinet français de conseil en technologie Expleo.

Ils ont également voulu attaquer deux autres contractants français travaillant pour Airbus, que l’AFP n’était pas en mesure d’identifier.

Airbus et Rolls-Royce n’ont pas immédiatement répondu à la demande d’explications de l’AFP.

Romain Bottan, spécialiste de la sécurité chez Boost Aerospace, a déclaré que les attaques ont démontré que les hackers cherchaient constamment des maillons faibles de la série susceptibles de compromettre les systèmes d’Airbus.

Il a également ajouté : « Les grandes entreprises sont très bien protégées, il est difficile de les pirater ; les petites entreprises sont une meilleure cible ».

Point d’accès VPN

À la fin de l’année dernière, ils ont découvert l’attaque contre Expleo. Cependant, le système du groupe cédait depuis longtemps.

L’un des informateurs a déclaré à l’AFP sous la condition de rester anonyme.

La source a ajouté : « C’était très sophistiqué et ciblait le VPN qui connectait la société à Airbus ».

Un VPN ou réseau privé virtuel est un réseau codé qui permet aux employés d’avoir accès aux systèmes de l’entreprise à distance.

Parfois, les fournisseurs d’Airbus opèrent sur un réseau privé virtuel les reliant à des associés du constructeur.

Les autres attaques utilisent les mêmes méthodes. La première d’entre elles a été remarquée dans une filiale britannique d’Expleo. Elle est également connue sous le nom d’Assystem.

Rolls-Royce propose également un moteur pour les avions Airbus.

Selon plusieurs sources, les hackers semblent s’intéresser aux documents techniques. Ceux-ci sont tous liés à la méthode de certification des différentes parties de l’avion Airbus.

Ils ont également indiqué plusieurs documents volés rattachés aux moteurs de l’avion de transport militaire Airbus A400M.

L’avion est composé des moteurs à hélice les plus puissants au monde.

Une des sources a par ailleurs indiqué que les hackers étaient également intéressés par les systèmes de mouvement avant de l’Airbus A350 pour passagers.

De plus, ce sont les systèmes avioniques qui contrôlent l’avion.

Qui est responsable ?

Aucun des informateurs ayant parlé à l’AFP n’a pu identifier officiellement les coupables de l’attaque.

Ils indiquent tous qu’il est extrêmement difficile d’obtenir des preuves. En plus de la preuve d’identité dans toute cyberattaque.

De nombreux hackers autonomes ont recours à des outils pour cacher leur identité. Ils peuvent également donner des indices destinés à confondre les enquêteurs ou à les amener à accuser quelqu’un d’autre.

Les sources ont déclaré qu’elles allèguent que les hackers chinois sont responsables, en raison de l’historique des traces de vols d’informations commerciales sensibles et de l’existence d’un motif.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

User Review
  • Support
    Sending
  • Platform
    Sending
  • Spread
    Sending
  • Trading Instrument
    Sending

Financebrokerage