alexa certify
0

Le conflit sino-américain plombe les bourses

Encore une fois le conflit sino-américain aura eu un impact sur les marchés. Ce lundi ce sont la majorité des bourses européennes qui flanchent. Une chute matérialisée par les chiffres des exportations chinoises… en baisses.

Un conflit qui pèse

Bourse monde économie conflit Amérique ChineC’est un fait depuis quelque temps déjà : chaque chiffre est scruté avec attention de la part des investisseurs. Une bien mauvaise nouvelle donc, quand on sait que le conflit sino-américain est reparti de plus belle depuis quelques tweets de la part du président américain.

Mais ce ne sont pas des tweets qui sont à l’origine de cette brutale chute des marchés européens, non. Ce sont des chiffres, un chiffre plus précisément, celui des exportations chinoises. Un chiffre très scruté puisqu’il définit à lui seul beaucoup de paramètres économiques.

En effet, comme nous vous le disions les exportations de la Chine sont en baisse depuis plus de 4 mois maintenant. Une problématique assez complexe, notamment pour les marchés qui de ce fait ne peuvent que reculer. Les investisseurs par exemple, se désolidarisant des industries. C’est le cas ce matin d’ailleurs sur le Cac 40 où de grands groupes industriels ou de luxes ont perdu pas mal de points.

Des groupes et des indices dans le monde qui eux aussi, en ce début de semaine chute convenablement. De quoi assurer un mois de décembre dans le rouge, un mois très complexe pour beaucoup.

Un conflit qui met des industries dans le rouge

Avec ses exportations en baisse, la Chine met un sacré coup à plusieurs groupes sur les marchés. Ainsi pour le Cac 40 lundi, c’est Airbus et Peugeot qui perdraient gros. Le dernier perdant plus de 2% dans la bataille. Et si certains groupes pâtissent de ces chiffres, ils ne demeurent pas seuls.

Car passé le Cac, le conflit sino-américain a impacté toute l’Europe, sauf le FTSE qui semblait encore à 15H30 UTC faire de la résistance. Une prouesse quand on sait que le Dax allemand chutait à la même heure de 0,20%. Des chutes généralisées qui se font aussi sentir outre-Atlantique.

Le Dow Jones ouvrait aussi en baisse (-0,11%), quand le Nasdaq assez miraculeusement ouvrait en hausse. Un des seuls à résister. Pour le reste et c’est la mauvaise nouvelle, ces baisses devraient encore se poursuivre pour un moment.

En effet le conflit n’étant pas réglé, et les rebondissements défavorables très présents cet an-ci on pourrait assister à une baisse de l’économie globale. Une baisse qui, en cas d’accord, pourrait aller du tout au tout. Une affaire que l’on suivra de très près donc les semaines à venir.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

User Review
  • Support
    Sending
  • Platform
    Sending
  • Spread
    Sending
  • Trading Instrument
    Sending

Financebrokerage