alexa certify
0

Autre réduction des taux par la Réserve fédérale

Selon deux décideurs de la Fed, la banque de la Réserve fédérale américaine est ouverte à une autre réduction de taux. Cela intervient après qu’un rapport ait indiqué que le secteur des services aux États-Unis avait ralenti.

Selon le vice-président de la Fed, Richard Clarida, la Fed « agira comme il convient » pour maintenir un taux de chômage faible. Il espère également maintenir un niveau stable d’inflation et de croissance.

Ces décisions font écho aux propos du président, Jérôme Powell, avant les réunions précédentes où la banque a réduit les taux d’intérêt directeurs.

Clarida a décrit la consommation et l’économie américaines comme « bien placés ». Le marché du travail est en pleine forme. Toutefois, l’économie pourrait souffrir d’une croissance lente, de l’incertitude commerciale et d’une inflation faible.

Les traders sont de plus en plus certains que la Réserve fédérale américaine va mettre en place deux autres réductions des taux d’intérêt cette année. Cela est dû en partie à la récente série de données économiques moroses.

L’Institute for Supply Management (ISM) a publié cette semaine l’indice d’activité non manufacturier. Ce sont les données les plus faibles depuis août 2016.

En dehors de cela, la semaine a commencé avec un indice de l’activité manufacturière aux États-Unis qui est tombé à son plus bas niveau en plus d’une décennie.

Le rapport peut signifier que la faiblesse de divers aspects de l’économie se répercute sur le consommateur. Le climat commercial, les investissements des entreprises et les exportations ont été faibles.

Cela ne serait pas un bon signal, car les dépenses de consommation représentent une part considérable de l’économie américaine, qui est de 20 000 milliards de dollars.

Les réductions des taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine

La banque de la Réserve fédérale a déjà réduit les taux deux fois cette année. Selon le président de la Fed de Dallas, Robert Kaplan, les réductions ont réduit les chances d’un ralentissement drastique. interest rates on paper – FinanceBrokerage

Toutefois, les réductions n’ont pas éliminé les risques. Kaplan a indiqué qu’il reste ouvert lorsqu’il s’agit de fixation des taux. Il a dit qu’il surveillait tout signe de faiblesse économique plus important.

Les tensions commerciales avec la Chine, le fiasco du Brexit et l’essoufflement de l’économie allemande ont impacté les entreprises américaines. Cela a poussé la banque de la Réserve fédérale à réduire les taux deux fois.

Mais tous les décideurs n’ont pas soutenu les réductions. Le mois dernier, plusieurs d’entre eux voulaient laisser les taux tels quels, alors que l’un d’entre eux pensait que des réductions plus importantes seraient nécessaires.

Sur le plan économique, les dépenses des ménages américains restent robustes. Il en va de même pour la croissance de l’emploi. La Fed a attribué cette dynamique à son changement de politique il y a 10 mois, qui est effectivement passée d’une politique monétaire restrictive à une politique monétaire souple.

Toutefois, l’inflation est restée stable : toujours en deçà de la cible de 2 % de la Fed.

Les traders de contrats à terme sur taux d’intérêt tiennent compte de la possibilité à 88 % d’une réduction de 25 points de base en octobre. D’ici la fin de l’année, ils prévoient une quatrième réduction de taux avec une chance plus que probable.

Si une quatrième réduction des taux d’intérêt survient, la Fed aura inversé la restriction de l’année dernière.

Le rapport sur les salaires non agricoles prévu ce vendredi pourrait s’avérer crucial pour les investisseurs ainsi que pour la Fed. Cela donnerait aux marchés davantage d’indices sur la santé globale de l’économie américaine.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

User Review
  • Support
    Sending
  • Platform
    Sending
  • Spread
    Sending
  • Trading Instrument
    Sending

Financebrokerage