alexa certify
0

La longue descente aux enfers d’Atos

C’est une chute qui n’en finit plus. Le groupe français spécialisé dans les services numériques et parmi le top 10 mondial continue aujourd’hui de s’enliser. Une affaire d’entrée et de ticket à plus de 5% apparemment faux commence à agiter le groupe.

Atos et un mystérieux actionnaire à plus de 5%

L’info est sortie hier par Reuters et reprise par de nombreux médias, Atos aurait un nouvel actionnaire, au-delà des 5% du capital du groupe. Problème : ledit actionnaire pourrait ne pas avoir autant de part que ce qu’il le déclarait.

Atos aurait d’ailleurs déposé plainte à ce sujet au Parquet National Financier pour diffusion de fausses informations. En effet celui que se présentait actionnaire (Finsur) du groupe Atos à hauteur de 5% pourrait en détenir bien moins.

Les incertitudes montent aujourd’hui autour de la société qui pourrait donc ne jamais avoir jamais franchi le seuil de 5%, d’autant plus que ladite société dispose de peu de crédibilité eu égard de certains analystes.

Une nouvelle problématique pour Atos qui va devoir régler cet aspect rapidement, d’autant plus que ses problèmes comptables trouvés aux US continuent aujourd’hui d’impacter le groupe qui ne cesse de chuter depuis près d’un an maintenant.

La société perdait encore des points ce mercredi 26 mai 2021 sur le CAC 40 et ne voyait plus le bout de cette lente agonie. Mais attention, tout n’était pas joué pour le groupe français. Cours du CAC 40 mercredi 26 mai 2021,

Atos pour un rebond ?   

Si Atos est victime d’une baisse considérable depuis quelques années, il faudra rappeler que depuis 2009 le groupe connait une très belle croissance. Un aspect important puisque depuis quelque temps Atos reste impacté par des soucis d’ordre organisationnel et structurel.

Et si le groupe fait tout pour régler ses diverses affaires, il se pourrait bien qu’à terme, il en sorte grandi et repasse dans une logique de croissance. Si pour l’heure le contexte semble s’acharner sur Atos, de meilleurs jours viendront assurément pour une société qui fait tout son possible pour repartir sur de bonnes bases.

Avec de bons résultats nets, une trésorerie en augmentation, une rentabilité stable le groupe pourrait revenir sur le devant de la scène. Néanmoins son CA continue aujourd’hui de baisser, et ses problèmes financiers et comptables devront rapidement être réglés pour amorcer une croissance attendue par de nombreux investisseurs.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)


You might also like

Leave a Reply

User Review
  • Support
    Sending
  • Platform
    Sending
  • Spread
    Sending
  • Trading Instrument
    Sending

Financebrokerage