0

L’ARS baisse même après les élections en Argentine

La Banque centrale de la République d’Argentine a essayé de minimiser la baisse des réserves fédérales la semaine dernière. Malgré cela, l’ARS a tout de même eu du mal à se redresser.

Juste avant l’annonce des résultats des élections en Argentine, la devise a baissé de 7,6 % à 7,5 $ sur le marché noir. Les pertes de la semaine dernière ont pratiquement atteint 14 % à la clôture.

Juste avant la publication des résultats des élections en Argentine, les investisseurs ont fait baisser la devise a baissé de 7,6 % à 7,5 $ sur le marché noir. Les pertes de la semaine dernière ont pratiquement atteint 14 % à la clôture.

La banque a déclaré qu’elle limiterait les achats en dollars à 200 $ par mois via les comptes bancaires et de 100 $ en espèces.

Pendant la guerre entre le RU et l’Argentine qui a duré 10 semaines aux Malouines, la paire GBP/ARS a augmenté de 0,02 % à 76,8478.

Aujourd’hui, la paire USD/ARS s’est stabilisée à 59,9250.

L’ARS est légèrement remonté après avoir baissé de 0,03% par rapport au dollar américain, à 59,99 hier, pour revenir à un niveau stable de 59,9250. La devise s’est affaiblie de 24,1 % sur 11 semaines.

Fernandez a été élu pour corriger les erreurs de Macri

En raison de la baisse continue du marché, Alberto Fernandez a renversé l’ancien président Mauricio Macri. L’ancien président avait promis de relancer l’économie argentine, mais sa politique de libre marché n’a pas abouti.

L’ancien président, Macri, avait essayé de mettre en place les contrôles de capitaux mais le seuil était de 10 000 $.

Les achats de devises se sont multipliés face aux inquiétudes suscitées par les élections de la semaine dernière. Par conséquent, la réserve de la banque centrale a baissé de 2,2 milliards de dollars.

Les réserves totales se montent aujourd’hui à 43,5 milliards de dollars. Les obligations argentines se situent à approximativement 40 ¢ ARS pour un dollar.

Les analystes s’inquiètent de l’implication du gouvernement sous l’administration de Fernandez. Ils ont affirmé que le président Fernandez n’aurait pas beaucoup de marge de manœuvre.

Fernandez a déclaré que ses objectifs initiaux sont de lutter contre la pauvreté, la faim et le ralentissement de l’inflation. Les rapports affirment qu’il annoncera des contrôles de capitaux plus stricts cette année.

  • Support
  • Platform
  • Spread
  • Trading Instrument
Comments Rating 0 (0 reviews)

You might also like

Leave a Reply

Sending

Financebrokerage